Formation CFF à l’AS Mésanger

Les 20 et 21 février, l’As Mésanger a accueilli des formateurs de la ligue et des élèves à l’occasion d’un module U9 de formation des éducateurs. Nous étions 21, de u16 à séniors, à suivre la formation dispensée par Gilles et Michel. Principalement du district de Loire-Atlantique, certains venaient de Cholet, Longeville sur Mer et même de la Ferté Saint Aubin dans le Loiret. Pour Mésanger, Thimoté, Guillaume, Sylvain, Romain, Tanguy, Ugo, Jérémy et Denis participent. La formation est dense.

Après la présentation de chacun, nous sommes tout de suite rentrés dans le vif du sujet. Le premier thème était la connaissance du jeu, ensuite, nous avons échangé sur la connaissance du joueur U9. Une phrase de Montaigne était mise en exergue : « l’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume ». Déjà, des divergences sont apparues sur les objectifs et les moyens de les atteindre entre deux types de participants : les compétiteurs et les pédagogues.

Rapidement, nous sommes passés à la pratique sur le terrain. Nos deux formateurs ont mis en place leur atelier. Conservation, progression, opposition : à chaque fois, des termes différents étaient travaillés. Le groupe participait joyeusement et avec beaucoup de volonté. L’objectif des formateurs était de nous mettre en situation et de préparer notre propre exercice. Celui-ci doit s’articuler avec une présentation, une reformulation et une démonstration. Il faut être certain que le public visé, les U9, comprenne le travail à réaliser.

Les bases posées, les premiers d’entre-nous ont animé un atelier. A ce moment là, parler et diriger le groupe s’avèrent difficile. La critique est rude. Nous sommes revenus à la théorie et nous avons échangé sur les exercices avant de nous quitter.

Le lendemain, la journée a débuté à nouveau par des échanges sur les multiples situations rencontrées dans les club et sur les séances d’entraînement. Quelques questions par exemple : Comment réagir face à un enfant violent ? Que faire face à des parents indifférents et absents ? Faut-il avoir des groupes de niveau ? Concernant la théorie, nous avons abordé des notions de savoir-être et de savoir-faire. Nous avons travaillé sur les qualités de l’enfant : la curiosité, le plaisir de jouer, la confiance en soi, la créativité.

Puis nous sommes repartis sur le terrain pour le deuxième passage à l’animation d’atelier. Encore une fois, le groupe participait activement. Les séquences étaient très instructives et plusieurs d’entre-nous vont reprendre en exemple les ateliers et les situations proposées.

Enfin, avant de se séparer, chacun est revenu sur ces deux jours. Tous les participants étaient satisfaits et ont apprécié la formation et l’accueil de club.

Pour terminer, merci à Pierre pour l’intendance et la livraison des repas.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *